Wiki Code Lyoko
Advertisement

Le superscan est un programme développé par Jérémie qui sert principalement à la détection d'attaques de XANA.

Plus tard, ses fonctions sont étendues pour détecter les réplikas et surveiller XANA en général.

Première version

Le prédécesseur du superscan est un programme sans nom conçu par Jérémie avant le début de la saison 1. Le programme sert principalement à aider Aélita dans la détection de tours activées : il doit être lancé manuellement et ne donne qu'une localisation approximative de la tour. Dans Clap de fin, XANA profite de ce défaut de conception pour créer une fausse tour à côté de la vraie.

Saison 2

Le superscan détecte une tour activée

Le superscan éponyme est développé par Jérémie entre Faux départ et Nouvelle donne : comme Aélita ne vit plus sur Lyoko, elle n'est plus en mesure de ressentir les pulsations des tours activées par XANA. Le superscan tourne donc en permanence pour détecter une attaque et prévient immédiatement Jérémie par le biais de l'ordinateur qu'il utilise. Le programme indique précisément la tour activée et ses coordonnées.

Le superscan est utilisé depuis l'ordinateur du bureau de Jérémie ou le pupitre du supercalculateur, mais surtout depuis son ordinateur portable, où il se signale par une alarme en bip.

Vu son importance, XANA tente plusieurs fois de saboter le superscan. Dans Esprit frappeur, il parvient ainsi à faire planter le programme et à activer une tour sans se faire remarquer.

Saison 3

Après que XANA se soit échappé du supercalculateur, Jérémie améliore le superscan pour détecter la présence de XANA dans le réseau ; il apparaît notamment en Amérique du Nord.

XANA sabote à nouveau le superscan pour attirer les Lyokoguerriers dans un piège.

Saison 4

Après la découverte du premier Réplika, le superscan est à nouveau amélioré pour détecter les Réplikas dans le réseau, ainsi que repérer les tours activées sur les réplikas.

Brynja fait planter le superscan lors d'une mise à jour du supercalcutateur, ce qui provoque un nombre important de fausses alertes.

Advertisement